La vaccination, comment ça marche ?

La vaccination est une méthode d’admission d’agent extérieur dans l’organisme vivant pour stimuler ses défenses immunitaires et pour qu’il puisse, plus tard, lutter contre la maladie infectieuse provoquée par les agents viraux introduits. Un vaccin est spécifique à une maladie.

Principe de la vaccination

La vaccination est l’admission dans l’organisme d’une partie ou d’un agent infectieux, qui a été au préalable tué ou modifié afin d’être sans danger.

virus.jpg

En retour, le système immunitaire va reconnaître la l’élément étranger et se défendre contre lui, en produisant des anticorps capables de le détruire. Plus tard, si la version « vivante » de l’agent viral se présente, grâce à la vaccination, le système immunitaire produira les mêmes anticorps plus rapidement et sera apte de s’en débarrasser avant qu’il ne remplisse tout l’organisme.

Les types de vaccins

La vaccination connaît quatre types de vaccins. Les vaccins dérivés d’agents infectieux inactivés où, dès qu’ils sont reconnus et écartés, sont multipliés en très grand nombre avant d’être détruits chimiquement ou par la chaleur, tout en gardant leur aptitude à inciter une réaction immunitaire. Il s’agit par exemple des vaccins contre la grippe, la poliomyélite par injection, le choléra, la peste ou l’hépatite A.

vaccins.jpg

Puis les vaccins venant d’agents vivants affaiblis où la reproduction des agents infectieux se fait en laboratoire jusqu’à ce qu’ils ne soient plus pathogènes, par modification naturelle ou artificiellement. Ils ne provoqueront pas entièrement la maladie mais garderont leurs antigènes et leurs capacités immunitaires, comme ceux contre la rougeole, la fièvre jaune, la varicelle, la tuberculose… Ensuite, les vaccins synthétiques, formés de molécules de surface issues des agents viraux pour une action immunitaire sans conservation, inactivation et introduction du virus, comme les vaccins contre l’hépatite B ou les papillomavirus. Et enfin, les vaccins composés de toxines inactivées, des toxines produites par l’agent infectieux provoquant de sérieux symptômes de la maladie, comme le tétanos ou la diphtérie.

Author: Antonin

Share This Post On